Les illustrations les Petits Puik de Serely

A travers le blog, je compte vous faire découvrir les coulisses de mon travail. Grande aventure s’il en est ! Pour ce premier article dédié aux coulisses j’ai décidé de vous présenter mes illustration Puikesques, issues de la Puik-Puik Factory. J’appelle ces illustrations “mes petits Puiks”. A travers Puik-Puik, je crée un univers déjanté qui me défoule. Cet univers me permet d’explorer les émotions de mon enfance, mais aussi le fun et l’amusement que je ressens à confronter deux concepts parfois antinomiques.

Les Ptits Puiks de Serely : illustrations mignonnes

Sur Ars Artium, je vous ai beaucoup montré la Serely sérieuse, presque scientifique, qui teste plein de choses. Vous avez aussi rencontré la Serely altruiste, qui explique et qui partage ses connaissances. Mais connaissez-vous la Serely déjantée ? Peut-être l’avez-vous soupçonnée au détour d’un jeu de mots ou d’un trait d’humour.

Les Ptits Puiks, c’est la zone de jeu de la Serely déjantée. La Serely qui pense à mille à l’heure… Mais qui pense surtout à du grand n’importe quoi. A 14ans, cette Serely pouvait avoir une lubie comme “Papa, les FENNEEEECS nous guettent…” et à 17ans, elle faisait des concours de jeux de mots pourris qu’elle gagnait à coup sûr. Donc, un jour, des amis à elle eurent la bonne idée de lui offrir une peluche…

Puik-Puik dans son siège auto ne se doute pas qu’il sera à l’origines des illustrations les petits Puiks de Serely…

Et voilà le point de départ de toute cette histoire. Il y a onze ans, une peluche nommée “Puik-Puik” a débarqué dans la vie de Serely, concentrant à elle seule la plupart de ses délires. Ses proches ont d’ailleurs participé à cette folie douce, comme son père par exemple. Puik-Puik était descendu en rappel pour chipper des gourmandises dans le placard de la maison. Ou encore, Puik-Puik voulait écouter une musique… Il s’est incrusté dans les cours de Fac de Serely aussi.

Mais Serely n’a pas voulu s’arrêter en si bon chemin. Puik-Puik est rapidement devenu une star de ses illustrations. A l’origine, Puik-Puik était pour les enfants… Mais il a aussi remporté l’adhésion des adultes. Il a été adopté par des gens super géniaux, surtout parce qu’un jour, il est devenu fan de moto et s’est transformé en motard too cute to die, Born to be Ka-Wild !

Illustrations les petits Puiks de Serely : pour petits et grands

Mes Ptits Puiks de Serely sont donc une façon de m’exprimer autre que mes œuvres d’art. C’est un sujet récurrent, complémentaire à ma démarche. A travers les Puik-Puik et autres peluches vivantes, j’explore les émotions de l’enfance. Le goût du merveilleux par exemple. Ou encore, la joie simple de s’amuser, de jouer et de laisser libre cours à sa créativité. Ainsi,je m’adresse aux enfants en les encourageant à rêver, mais aussi aux adultes qui apprécient l’aspect un peu décalé de ces illustrations. Elles incitent tout le monde à redécouvrir et à nourrir son enfant intérieur. Ainsi, si les enfants aiment l’aspect mignon, les adultes pourront être émus ou touchés différemment par les illustrations. Car nous avons tous besoin de douceur, de joie et d’empathie.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
ut efficitur. sem, in leo. at justo adipiscing luctus ultricies Donec
×
×

Panier